Identifiez-vous ou inscrivez-vous au site
« Les comptes rendus de l'IPC 2010 | 03 - 08 juillet 2010, Montréal (Canada) »
Pour consulter le contenu de ce site, vous devez vous identifier ou vous inscrire Pas encore inscrit ?
L'inscription et l'utilisation de MediPass sont des services gratuits
connexion
 

Envoi du mail en cours
 
samedi 10 décembre 2016 | Se connecter |
| A propos | gyneco.net
Il y a actuellement : 24 articles, 14 vidéos en ligne
Les minutes du Pr Alain Berrebi
Pr Alain Berrebi
CHU Paule de Viguier - Toulouse
Les derniers comptes rendus
Retrouvez ci-dessous les derniers articles publiés (pour l'intégralité des articles, utilisez les menus).
Dr Raja Moukhlis le 13-09-2010
Le gène viral E6 joue un rôle primordial pour le maintien extrachromosomique du génome de HPV16 dans les kératinocytes humaines, probablement via l’inactivation de la protéine p53.

Afin d’évaluer cette hypothèse, l’équipe du Dr L. Lorenz a utilisé le plasmide conférant une résistance à la néomycine et portant le gène HPV16 E6 sauvage ou quatre génomes HPV16 E6 mutants pour transformer des kératinocytes humains immortalisés. L’ADN génomique total (...) Lire la suite
Dr Raja Moukhlis le 13-09-2010
Le cancer induit par HPV est une infection opportuniste notamment chez les patients infectés par le VIH.
Cette analyse a été effectuée par l’équipe du Dr M. Silverberg (Oakland, CA, USA). 20 277 patients VIH+ et 20 2313 VIH- inscrits dans le registre de la Sécurité sociale ont été identifiés.

Plusieurs cancers associés à HPV chez les patients VIH+ ont été identifiés : (...) Lire la suite
Dr Maxime Fleury le 13-09-2010
Les vaccins prophylactiques contre les HPV 16 et 18 se sont montrés très sûrs avec une efficacité à long terme proche de 100% contre les infections persistantes et les lésions pré-cancéreuses dues aux types 16 et 18.

Bien que les HPV soient des virus très stables évoluant très lentement, des études phylogénétiques montrent de possibles recombinaisons lors de co-infections, et la possibilité d’une évolution sous la pression de sélection de la réponse immunitaire induite par la vaccination ne peut être exclue. Les épitopes majeurs, (...) Lire la suite
Dr Antoine Touzé le 13-09-2010
Le but de cette étude est de présenter à forte densité, afin d’en augmenter l’immunogénicité, une région immunodominante inductrice d’anticorps cross-neutralisants de la protéine L2 de l’HPV16 (aa 17-31) à la surface du bactériophage pp7 ou de coupler chimiquement un peptide synthétique cyclique représentant la séquence 14-40 de la L2 de l’HPV16 à la surface de VLP du bactériophage Qβ. (...) Lire la suite
Dr Antoine Touzé le 13-09-2010
Les travaux de cette étude visent à évaluer l’apparition d’une compétition antigénique dans des vaccins anti-HPV multivalent.
Des singes ont reçu des formulations octo et nona-valentes et l’effet sur l’immunogénicité des HPV6, 11, 16 et 18 contenus dans ces formulations a été évaluée. Une formulation tetra-valente a été utilisée comme contrôle (HPV 6/11/16/18, 24 µg d’antigènes totaux).
La formulation octo-valente (...) Lire la suite
M Yahia MEKKI le 13-09-2010
Introduction :
Les variations géographiques de la distribution des différents types de human papillomavirus (HPV) sont mal connues. De plus, elles peuvent être à l’origine de variations d’efficacité de la vaccination HPV. L’objectif de cette étude est de déterminer la prévalence dans les Hôpitaux de Lyon des infections selon les différents types d’HPV.
Matériel et méthodes :
Nous avons utilisé le test Genomica DNA microarray, qui permet (...) Lire la suite
Attention, ceci est un compte-rendu de congrès dont l'objectif est de fournir des informations sur l'etat actuel de la recherche ; ainsi les données présentées sont susceptibles de ne pas être validées par l'AFSSAPS et ne doivent donc pas être mises en pratique. Tous les articles publiés sont sous la responsabilité de leurs auteurs.
Zoom sur
Les VLPs HPV16 L1-L2 RG1 induisent une réponse neutralisante durable contre des papillomavirus cutanés et génitaux Rapporté par le Dr Antoine Touzé (Tours)
Les travaux antérieurs à cette étude avaient porté sur l’utilisation de VLP constituées de la protéine L1 de l’HPV16 dans laquelle la région 17-36 de la protéine L2 de l’HPV16 avait été insérée. Cette région de la protéine L2 nommée RG1 est capable d’induire des anticorps cross-neutralisants et cette construction chimérique permettait d’induire la neutralisation de nombreux types d’HPV génitaux HR (HPV18/31/45/52/58), génitaux BR (...) Lire ce zoom
Les anticorps neutralisants induits par le vaccin de HPV16/18 L1 VLP confèrent-ils une protection croisée ? Rapporté par le Dr Raja Moukhlis (Paris)
Les anticorps neutralisants constituent le mécanisme immunitaire primaire impliqué dans la protection induite par le vaccin prophylactique de HPV16/18 L1. Bien que les études d'efficacité aient démontré la protection croisée partielle entre génotypes phylogénétiquement reliés, aucune preuve sur le mécanisme d'immunité impliqué n'a été rapportée.

Ainsi, l'équipe du Dr KEMP a évalué les réponses d'anticorps neutralisantes aux (...) Lire ce zoom
Interviews
Des risques démontrés pour la grossesse d'une femme infectée par HPV
Dr Franco Borruto - Verone
Edito
Editorial
Par M Laurent Frichet (Boulogne billancourt), le 11-05-2011
Nous avons le plaisir de vous proposer des comptes rendus du 26e congrès annuel de l'IPC 2010, qui s’est déroulé à Montréal (Canada) du 03 au 08 juillet.
Ces comptes rendus ont été rédigés par notre équipe de rédacteurs présents sur place, pour vous tenir informés des communications majeures présentées lors de ce congrès de gynécologie incontournable.
Vous trouverez également des interviews vidéo d’experts, qui reviennent sur les Lire la suite
Moteur de recherche
Si vous ne visualisez pas les vidéos, cliquez sur le logo pour mettre à jour votre Plug-in Flash Player.
Comment utiliser ce site ?
Le menu présent en haut de l'écran vous permet d'accéder directement aux comptes rendu, classés par date et par thème
Galerie